Pages Menu
Categories Menu

Pleins phares N°16

Selme Design relooke les grosses cylindrées

Après trois années de rodage professionnel vécues dans le Var, Pauline et Nicolas Selme, un jeune couple d’entrepreneurs enthousiastes, ont posé leurs valises dans le département, d’où ils sont originaires.
Depuis le 1er décembre, ils gèrent le fonds de commerce laissé vacant à la suite du départ à la retraite d’Henri Chauveau, ancien propriétaire d’une carrosserie prospère de Joigny.
De là, ils souhaitent développer de nouvelles activités en mettant l’accent sur le pôle moto.

La polyvalence est sans doute l’une des armes maîtresses essentielles du jeune couple de chefs d’entreprise aux commandes de l’ancien établissement tenu durant une trentaine d’année par l’inusable Henri Chauveau.
Profitant de la solide réputation forgée jusque-là du côté de Toulon, Nicolas Selme entame la seconde partie de sa prometteuse carrière à la hauteur de ses expériences. Prendre sa destinée en main à 26 ans en compagnie de sa charmante épouse et vivre de son savoir-faire de spécialiste de la carrosserie qu’il a su aguerrir avec âme et conscience au cours de ces quelques années de pérégrination et de dur apprentissage sous les ors de la Côte d’Azur.

Un esthète de la carrosserie moto qui communique

Le travail de réparation automobile ou celui des deux-roues lui est déjà plus que familier malgré sa prime expérience en ce domaine.
Il y a dans cette démarche quelque chose de passionnel dans tout ce qu’entreprend le jeune Nicolas, très lucide quant à ses potentialités en devenir. Accrochées aux murs blancs d’un vaste bureau qui accueille la partie administrative de sa toute première société, Selme Design Auto/Moto, de superbes photographies traduisent l’étendue de ses compétences artisanales. Quasi artistique serait peut-être le terme idoine à utiliser tant le résultat dévoilé sous les prises de vue de magazines spécialisés est flatteur. « Génération Moto », notre confrère national, ne s’y est pas trompé. Le média a eu l’occasion de publier à maintes reprises le rendu des travaux de « relooking » du jeune prodige, esthète dans l’art de rendre son âme à une grosse cylindrées selon les directives prescrites par le constructeur.
Un mois à peine après la reprise du garage icaunais, les demandes affluent en nombre. Deux chevronnés de la conduite de ces puissants bolides ont par ailleurs déposé leurs fidèles destroyers mécaniques à l’atelier le temps que Nicolas Selme intervienne avec le sens coutumier du réalisme qui le caractérise.
Le fameux principe orchestré autour du « bouche-à-oreille » semble fonctionner à merveille. L’impact des espaces publicitaires parus il y a peu est déjà bénéfique lui aussi. Y compris les 3 500 tracts qui circulent à bon escient sur le territoire départemental.

Un agrément spécifique porteur d’espoirs

« Je n’en oublie pas le nerf de la guerre de ce métier de carrossier peintre réparateur et soudeur plastique, confie l’intéressé, l’automobile demeure la reine de mes priorités au niveau du développement de mes affaires. »
Par le passé, le jeune homme perspicace a eu l’opportunité de s’attaquer à du très lourd côté carrosserie sur mesure en rénovant, en dilettante de son job, une Porsche et une Ferrari ! Grâce à la fonctionnalité de son outil multimédia, il espère étendre sa toile d’araignée aux régions limitrophes de la Bourgogne. Et obtenir gain de cause en initiant davantage de contacts positifs avec les internautes de l’Ile-de-France voisine.
« Selme Design est l’une des rares enseignes de la région à posséder l’agrément officiel de spécialiste en carrosserie moto, concède-t-il avec fierté, cela en dit long sur nos réelles possibilités de développement à brève échéance… » L’avenir devrait sourire au jeune couple porteur de projets dynamiques. L’embauche d’un collaborateur qualifié intervenant en carrosserie moto n’est pas à exclure des perspectives d’évolution de l’entreprise.