Pages Menu
Categories Menu

Génération Moto N°65

Étoile filante Honda Hornet 600 Fun Star

Modèle phare du premier constructeur, la Hornet 600 s’est fait avaler par la génération montante des roadsters aux dents longues. Anticipant la sortie d’une version plus inspirée en 2007, Nicolas a personnalisé sa moto avec une version agressive qui ferait ses choux gras s’il en dérivait une série « spéciale ». Il y pense …

La réalisation d’un tunning aussi poussé dénote d’un besoin perpétuel de se remettre en question. Avant de se pencher sur la moto, Nicolas avait le projet d’emménager sous des cieux plus cléments. Le voilà donc quittant l’Yonne en 2005 pour la région de Hyères, dans le Var, au guidon de sa Honda Hornet pratiquement de série. L’installation effectuée, puis une place stable trouvée, l’idée du tunning revint au premier plan. Profitant de l’hiver et du véhicule de sa copine Pauline, il dépoila sa Hornet qu’il entreprit avec de sérieuses ambitions. Accro d’Internet, il passa tout d’abord des soirées à écumer les sites des principaux accessoiristes et ceux de petites annonces sur lesquels il trouva les pièces d’occasion.

Avec une coque stylée, un capot monoplace Ermax et une peinture si évocatrice, comment ne pas croire qu’on est en présence d’une véritable hypersport ?

De montant, l’échappement est devenu central. Nicolas a pour cela réalisé une tubulure en Inox de o 50 mm qu’il a dirigée sous la selle.

Compréhension, action, innovation
Qu’il est bon d’avoir un patron sympa ! Celui de Nicolas mit ses outils et son garage à disposition pour qu’il y hiberne les week-ends auprès de sa moto. Le bourdon devant ressortir en été, notre préparateur en herbe eu en réalité une « hibernation » très active. Il « tomba » tout de suite le train avant pour en remplacer les tubes par des Öhlins au nitrure de titane. A moindres frais, la fourche trouva ainsi ce look « usine » qui fait aujourd’hui fureur. Pour les disques, des Braking coulaient presque de source. Très inspiré par les réalisations de MC 16 à Cognac, Nicolas monta, au lieu du phare rond, une optique de GSX-R 1000 accentuant la connotation d’insecte. Là-dessus, un tableau de bord basique n’avait plus lieu d’être et c’est un bloc Mod 7 qui prit sa place. Le bloc de voyants fut toutefois conservé.

Protégé par un sabot Ermax et un cache-embrayage carbone, le bloc quatre cylindres reçoit un Kit DynoJet et un filtre HN.

Poussés par un maître-cylindre Nissin, les étriers de série pincent deux galettes Braking Wave. Look et efficacité garantis !

NICOLAS SELME, UN TUNEUR D’AVENIR
Passionné de tunning, Nicolas met actuellement sur pied un site Internet. Il envisage de se mettre à son compte dès l’an prochain sur Hyères. Dans son magasin, il fera des transformations à la carte, de la carrosserie moto, proposera des pièces détachées, et il devrait pouvoir redresser les cadres et pratiquer des passages au banc de puissance.

Contact : nicolas.selme@free.fr
Tél : 06 14 53 02 93

Avec ses tubes dorés au nitrure de titane qui amoindrissent les frottements, la fourche « classique » adopte le look Öhlins GP. Très agressif, le phare extrait d’un carénage de GSX-R participe à l’esthétique ahurissante de ce train avant.

Discret mais très complet, le bloc Mod 7 apporte toutes les infos nécessaire au pilotage du bourdon. Les témoins d’origine ont été gardés.

En attendant plus de moyens, Nico laissa les étriers d’origine auxquels il relia un maître-cylindre Nissin plus performant (surmonté d’un petit bocal AJP). Il peint ensuite en noir le bras oscillant qu’il trouvait trop sobre. Mais il en fallait plus. Aussi décida-t-il d’en trouver un renforcé.

La technique au-delà de la puissance

Le moteur reçut seulement un kit DynoJet, un filtre KN et quelques artifices en carbone. Le sabot comme le cache de selle monoplace furent confiés à Ermax. Un capot pris place sur une coque pas vraiment d’origine ! Elle provenait d’une CBR 600 RR modèle 2003 et nécessita d’importantes transformations de la partie arrière du cadre, puisqu’elle inclut un échappement central.

Le silencieux Akrapovic d’immisce sous la coque de CBR 600 à travers un passage de roue en résine « self made ». Un ensemble original et très bien fait que l’on ne retrouve nulle part ailleurs !

Nicolas a opté pour un bras oscillant renforcé, sans oublier la peinture noire et les stickers dans un esprit full compétition !

TRANSFOMORPHOSE
HONDA HORNET 600

Disques : Braking Wave
Durits : Avia
Maître-cylindre : Nissin
Bocal : AJP
Phare : de GSX-R 1000
2005 modifié
Tubes de fourche : Öhlins
Ressorts : Öhlins
Compteurs : Mod 7
Guidon : AFAM cross
Sabot moteur : Ermax
Protections : carbone
Moteur : kit DynoJet Stage 1
Filtre : KN
Capot de selle : Ermax

Coque de selle : de CBR
600 RR 2003 modifié
Passage de roue : « maison »
Partie arrière du cadre : modifiée
Bras oscillant : renforcé
Amortisseur : OMP
Ligne d’échappement : « maison »
Silencieux : Akrapovic modifié
Décoration : par Nicolas et Pauline